MOTORSPORT

Pas une journée perdue pour Sébastien Bedoret

Pas une journée perdue pour Sébastien Bedoret

1. 3. 2020

Après la deuxième spéciale de ce Rally van Haspengouw, Sébastien Bedoret et Thomas Walbrecq savaient déjà que la première épreuve du Jobfixers Belgian Rally Championship ne serait pas pour eux. Une toute petite erreur leur coûtait en effet 14 minutes.

« C’est de ma faute », reconnaissait d’emblée le pilote de ŠKODA Belgique. « Avec toute l’équipe, nous avions fait un choix de pneus risqué par rapport à la concurrence. J’avais limité les dégâts dans la première spéciale, mais la deuxième était beaucoup plus détrempée que ce que l’on avait imaginé. J’ai bloqué les roues sur un freinage avant un T gauche. Nous avons abordé le virage un rien trop vite et la voiture a glissé dans le fossé. Elle était intacte. Mais comme il n’y avait pas de spectateurs, nous y sommes restés pendant très longtemps. »

Tout espoir de bon résultat s’étant envolé, se posait alors la question de continuer le rallye. « Nous avons voulu poursuivre pour diverses raisons », poursuit le jeune pilote de Donstiennes. « Par respect pour nos partenaires et les spectateurs, mais aussi parce que j’ai l’énorme chance de pouvoir piloter une voiture aussi performante que notre ŠKODA FABIA Rally2 Evo de l’équipe SXM. Être derrière son volant est toujours un plaisir ! Et chaque kilomètre parcouru permet toujours d’apprendre. »

L’équipage partait donc à l’assaut des dix secteurs chronométrés suivants. « Il était important que Seb retrouve tout de suite la confiance », explique Thomas, le copilote. « Dès lors, nous avons décidé d’utiliser la suite de ce Haspengouw comme une séance d’essais. Et je peux vous dire que nous n’avons pas perdu la journée ! Nous avons testé des réglages différents et Sébastien a modifié son style de pilotage sur certaines difficultés. En signant de très bons chronos – dont un scratch – en fin de rallye, nous avons prouvé que nous pouvons aussi aller vite sur ces routes atypiques. »

Au terme de l’épreuve, la ŠKODA FABIA Rally2 Evo ne rentrait toutefois pas au parc fermé. « Nous savons que nous avons reçu une aide extérieure pour sortir du fossé », explique Sébastien. « Et même si nous avons été heureux de pouvoir poursuivre le rallye jusqu’à son terme, nous trouvions injuste de prendre des points au championnat dans ces conditions. Ceci dit, je félicite Ghislain de Mévius et Johan Jalet pour leur première victoire nationale et je suis heureux que ce soit une ŠKODA qui ait gagné. J’espère que ça arrivera encore régulièrement cette année. »

Ayant décidé de ne pas mettre le Spa Rally dans leur agenda, Sébastien, Thomas et l’équipe SXM retrouveront leurs adversaires du Jobfixers Belgian Rally Championship le samedi 11 avril lors du TAC Rally à Tielt. Mais avant cela, le jeune homme de 24 ans sera particulièrement actif. « Je vais prendre part à la première épreuve de la IAME Series Benelux, le très relevé Championnat de Belgique de Karting », sourit-il. « Elle se déroule sur la piste du Karting des Fagnes de Mariembourg, qui est l’un de mes nouveaux partenaires. Ensuite, j’irai en Grèce pour disputer une manche du championnat national. Ce sera ma première épreuve sur la terre avec une quatre roues motrices et un début de préparation pour le Rallye de Sardaigne, qui sera mon premier sur cette surface en Championnat du Monde. Et puis il sera temps de préparer le TAC Rally. Vivement la suite ! »

Dernières nouvelles

Tous les articles