Cycling

Comment choisir son premier vélo quand on débute ?

Comment choisir son premier vélo quand on débute ?

31. 3. 2019

Des envies de longues balades dominicales avec vos amis pour vous oxygéner le corps et l’esprit ? Envie de vous dépasser ou simplement de vous remettre au sport ? Les raisons pour se mettre à rouler sont nombreuses, tout comme l’offre de vélos de route. De quoi être un peu déstabilisé lorsque l’on souhaite acquérir un vélo… Voici nos 10 conseils pour ne pas perdre les pédales

Définissez un budget

Il y a des vélos à tous les prix. La première chose à faire est donc de définir un budget. Vous pourrez ensuite sélectionner des vélos qui rentrent dans votre fourchette de prix. La recherche sera d’autant plus facile et ciblée.

Identifiez votre pratique

Quel type de parcours

Le type de parcours que vous allez emprunter aura une incidence importante sur le choix de votre vélo. Si vous envisagez des chemins vallonnés ou montagneux, il faudra privilégier un vélo polyvalent avec un triple plateau ou un pédalier dit “compact” (34/52).

Quelle fréquence

Si vous comptez vous entrainer tous les jours ou plusieurs fois dans la semaine, privilégiez un vélo destiné aux cyclistes confirmés. Si, en revanche, vous comptez utiliser votre vélo principalement le week-end pour des sorties plus ponctuelles, un vélo d’entrée de gamme, confortable et avec un bon rapport qualité-prix fera amplement l’affaire.

Quelle distance

Enfin, dernier point : quelle distance allez-vous parcourir ? Plus vous passez de temps sur votre selle, plus le confort est important. Ce paramètre oriente principalement le choix de la souplesse de la selle et de la rigidité du cadre (qui dépend des matériaux de celui-ci).

Choisissez un vélo à votre taille

Cela peut paraître évident mais c’est un critère à ne pas négliger. Car un vélo trop petit (ou trop grand) rendra vos sorties inconfortables et entraînera surtout un risque de blessure. Il faut considérer les points suivants pour trouver votre taille de vélo: Votre taille en hauteur (cm) La taille de votre entre-jambe (cm) qui elle permet de déterminer la hauteur de selle La longueur des bras Pour vous donner un repère, il faut que, assis sur la selle, vos pointes de pieds touchent le sol. La tige de selle ne doit pas être levée au maximum ni baissée au minimum sinon la hauteur du cadre est inadaptée. Avec ces données, vous trouverez, chez chaque constructeur, une certaine taille qui va vous correspondre. En effet, elles varient entre chaque marque.

Privilégiez un cadre en aluminium

L’aluminium est un matériau léger, rigide et solide. Il permet donc une très bonne transmission de force, des pédales aux roues. Il est certes plus lourd mais il absorbe mieux les chocs que les cadres en carbone, ce qui le rend plus confortable. Son rapport qualité-prix saura faire la différence pour un premier achat. En effet, s’il s’agit d’une première approche du vélo de route, un cadre en aluminium sera suffisant. Il vous permettra de découvrir ce sport à petit prix et sera facile à revendre le jour où vous souhaiterez changer pour un vélo plus performant en carbone.

Choisissez des braquets adaptés à votre utilisation

Le pédalier

Sachez que la plupart des vélos neufs sont livrés en triple plateaux ou en compact. Un pédalier “compact” est constitué de 2 plateaux de type 50 et 34 dents donc plus petit qu’un pédalier “double” traditionnel. Ce sont actuellement les vélos les plus vendus sur le marché.

La cassette

L’idéal est d’adapter également votre cassette à votre utilisation : 12/25 ou 11/25 dents si vous préférez faire du plat 12/27 dents si vous souhaitez un vélo polyvalent plat et bosses, De 12/28 à 12/30 voire 12/32 pour les cyclistes adeptes des cols et/ou débutants

Optez pour des roues légères et rigides

Après le cadre, les roues sont les pièces les plus importantes sur un vélo de route. Leur poids et leur rotation influent sur le comportement de votre vélo. Plus les roues sont légères, plus elles ont un impact positif sur la capacité de freinage et d’accélération. Leur design joue aussi un grand rôle : plus les jantes sont hautes, plus les roues seront aérodynamiques et rigides, mais moins confortables. Au début, il est préférable d’opter pour des roues légères avec des jantes basses. Lorsque vous chercherez davantage la performance, des jantes plus hautes pourront vous être bénéfiques.

Essayez le vélo

Même si le vélo que vous souhaitez acheter répond parfaitement à tous ces critères, il est indispensable de le tester. Vous allez passer des heures dessus, à prendre du plaisir et à souffrir, il vaut donc mieux être à l’aise. Notre conseil : fiez-vous à vos sensations et à votre instinct !

Attention aux vélos d’occasion

Acheter un vélo d’occasion peut être tentant mais il faut faire attention et se faire accompagner par une personne qui s’y connait vraiment en vélo (soit par un magasin). Il faudra être vigilant sur les pièces usées ou en voie d’usure pour vous éviter des frais importants (comme la chaîne et la cassette). Donc l’occasion, pourquoi pas, mais avec l’aide d’un expert. 😉

Entretenez votre vélo

Pour qu’il dure dans le temps et que ses performances ne faiblissent pas, pensez à entretenir régulièrement votre joujou. Vous n’avez pas besoin de vous ruiner dans les produits d’entretien. De l’eau chaude et de l’huile de coude feront l’affaire. En revanche, il est conseillé de le nettoyer en profondeur avant chaque début de saison. Enfin, l’entretien c’est aussi où vous rangez votre vélo. Il doit être entreposé dans un endroit sec et à l’abri de l’humidité. En effet l’humidité est souvent la cause d’un câble grippé ou d’une chaîne rouillée. Attention également à l’air salin, qui peut être très corrosif et qui attaque fortement les parties métalliques.

Choisissez un beau vélo !

Enfin, dernier point : l’esthétisme. Choisissez un vélo qui vous plait, que vous serez fier d’étrenner sur les routes. Et vous le savez, un beau vélo va toujours plus vite. 😉

Bonne route à tous !

Dernières nouvelles

Tous les articles