Motorsport

Sébastien Bedoret : « En confiance avant le Wallonie »

Sébastien Bedoret : « En confiance avant le Wallonie »

24. 4. 2019

« Au volant de notre ŠKODA FABIA R5, je suis passé à plus de 150 km/h devant la porte de ma maison, à Donstiennes. Habituellement, je conduis la camionnette de la société familiale et je respecte bien la limitation de 50 km/h. L’effet n’est pas le même ! »

Le moins que l’on puisse écrire, c’est que Sébastien Bedoret et Thomas Walbrecq n’ont pas le temps de s’ennuyer pour l’instant. Pour le troisième week-end consécutif, les protégés de ŠKODA Belgique seront ce vendredi au départ d’une épreuve avec leur ŠKODA FABIA R5 de l’équipe SXM. Deux semaines après leur très belle deuxième place au TAC Rally, les deux hommes s’attaquent cette fois au Rallye de Wallonie. Pour préparer au mieux cette quatrième manche du Championnat de Belgique, Sébastien et Thomas ont participé dimanche dernier au Rallye Salamandre, une épreuve régionale basée à Beaumont. Face à une concurrence forcément moins relevée que dans la compétition nationale, ils sont montés sur la plus haute marche du podium.

« Cette victoire à domicile fait évidemment plaisir », souriait Sébastien. « Au volant de notre ŠKODA FABIA R5, je suis passé à plus de 150 km/h devant la porte de ma maison, à Donstiennes. Habituellement, je conduis la camionnette de la société familiale et je respecte bien la limitation de 50 km/h. L’effet n’est pas le même ! » (Rires, NDLR)

Au-delà de cet aspect sentimental, cette participation avait un but bien précis. « Pour nous et pour nos partenaires, c’était sympa de rouler dans notre région et devant des supporters qui ont été très chaleureux avec nous. Mais l’essentiel était évidemment de préparer le Rallye de Wallonie ! », confirme le pilote de 23 ans. « Tout au long de la journée, nous avons sans cesse modifié les réglages – parfois en allant volontairement trop loin – pour voir comment peaufiner le comportement de notre ŠKODA FABIA R5. Avec notre ingénieur et l’équipe SXM, nous avons bien travaillé. Même si les spéciales seront un peu plus rapides et un peu moins bosselées dans la région de Namur, nous aborderons donc en confiance cette quatrième manche du Championnat de Belgique. Notre objectif est clair : nous voulons nous donner à fond dès le départ, comme nous l’avons fait au TAC Rally, et essayer de nous battre pour la victoire. »

Le lendemain de leur succès au Rallye Salamandre, Sébastien et Thomas se sont directement concentrés sur les reconnaissances du Rallye de Wallonie. « Après avoir enchaîné le Tour de Corse, le TAC Rally et le Salamandre en quatre semaines, on est bien dans le rythme », sourit le copilote. « Et il faudra bien ça si on veut se battre pour la victoire à Namur ! La concurrence sera terriblement relevée avec, entre autres, les ex-vainqueurs Vincent Verschueren et Cédric Cherain, Adrian Fernémont, qui évoluera à domicile, ou encore Kevin Demaerschalk, dont on connait la pointe de vitesse… Sans oublier tous les autres pilotes de R5 qui visent aussi le podium. Dès vendredi soir sur la Citadelle, il faudra être dans le coup et ne rien lâcher. J’ai personnellement la conviction que Sébastien a franchi un cap à Tielt et qu’il a gagné en confiance. Mais il faudra confirmer sur les spéciales ! »

Du côté de ŠKODA Belgique, le message est clair. « Depuis le début de notre collaboration, il y a un peu plus d’un an, Sébastien et Thomas ont affiché une progression constante », explique Freddy Loix, le coach mandaté par l’importateur belge de la marque tchèque. « Pour continuer leur évolution, ils doivent maintenant repousser les limites afin de se battre pour la victoire. Ils ont prouvé au TAC Rally qu’ils en sont capables, j’espère qu’ils pourront faire de même à Namur. »

Comme le veut la tradition, la quatrième manche du Championnat de Belgique débutera vendredi soir par un double passage (19h30 et 21h45) sur la spéciale show de la Citadelle de Namur. Au total, 22 étapes spéciales sont au menu avec pas moins de 220 km chronométrés et une arrivée jugée sur le podium à Jambes le dimanche à 15h.

Lire d'autres articles