ADAC Rallye Deutschland

ADAC Rallye Deutschland : un nouveau challenge pour Sébastien Bedoret
ADAC Rallye Deutschland : un nouveau challenge pour Sébastien Bedoret

ADAC Rallye Deutschland : un nouveau challenge pour Sébastien Bedoret

13. 8. 2018

Au volant de la voiture préparée par l’équipe Pevatec, les jeunes protégés de ŠKODA Belgique et de Freddy Loix découvriront donc le mondial des rallyes en Allemagne, du 16 au 19 août prochains.

Lundi 13 août 2018 — Dans la carrière de tout sportif, pouvoir un jour côtoyer l’élite de sa discipline est un privilège. C’est l’expérience que vivront Sébastien Bedoret et Thomas Walbrecq lors de cet ADAC Rallye Deutschland, la neuvième épreuve du Championnat du Monde.

Au volant de la voiture préparée par l’équipe Pevatec, les jeunes protégés de ŠKODA Belgique et de Freddy Loix découvriront donc le mondial des rallyes en Allemagne, du 16 au 19 août prochains. « Même si nous avons disputé quelques épreuves du Championnat d’Europe en Junior en 2017, ce sera très différent de ce que nous avons vécu jusqu’ici », estime Sébastien, qui réalise un rêve à 22 ans seulement. « Tout d’abord parce que, en étant au volant de notre ŠKODA FABIA R5, le paysage va défiler beaucoup plus vite qu’avec notre ancienne R2. Ensuite, parce qu’une épreuve du WRC, c’est encore autre chose… »

À l’image d’un enfant décomptant les jours avant Noël, Sébastien ne peut pas cacher son impatience. « Je ne tiens plus en place », avoue-t-il, tout sourire. « Surtout que je n’ai plus roulé depuis Ypres et que nous n’aurons pas de séance d’essais avant le shakedown du rallye. On partira donc prudemment, en essayant d’avoir un bon rythme… mais en gardant une marge de sécurité. Le premier objectif, ce sera de rejoindre l’arrivée ! Bon, bien sûr, on regardera aussi les chronos des ténors du WRC2 (dans lequel le duo ne sera toutefois pas engagé, NDLR) en essayant de diminuer progressivement l’écart par rapport à eux. On sait de toute façon que l’on va prendre une claque… on essayera juste que celle-ci ne soit pas trop violente. » (Il rit, NDLR)

Après leur très beau début de saison en Championnat de Belgique, notamment marqué par deux podiums et deux autres Top 5 en quatre rallyes avec la ŠKODA, Sébastien Bedoret et Thomas Walbrecq savent que cette nouvelle expérience ne peut que les faire grandir. « C’est le plus beau cadeau d’anniversaire que je pouvais espérer », sourit le copilote, qui fêtera ses 23 ans le jour du départ. « Ceci dit, ce ne sera pas le Club Med ! On a déjà regardé pas mal de caméras embarquées pour avoir une idée des spéciales. Sébastien essaie déjà d’en analyser un maximum… Avec deux passages de reconnaissance sur un tel parcours, on n’a pas le droit à l’erreur ! Il faudra être terriblement concentré, car disputer plus de 325 km de secteurs chronométrés sans faire d’erreur, ce ne sera pas du gâteau. »

Comme il le fait sur les épreuves belges, Freddy Loix sera bien évidemment sur place pour soutenir et conseiller ses poulains. Même si sa dernière participation au Rallye Deutschland remonte à 2004, son expérience des épreuves à l’étranger sera très utile au jeune duo. « Je pense que l’une des clés pour eux sera la prise de notes », glisse-t-il. « Et je suis convaincu que, rien que pendant les reconnaissances, ils vont beaucoup apprendre ! Même s’ils ont déjà disputé des épreuves à l’étranger, ils partiront totalement dans l’inconnu. Et c’est d’autant plus vrai que, entre les spéciales dans les vignes et celles dans le camp militaire, ce rallye propose des profils très différents. Après, on sait que les Belges se sont toujours sentis assez bien au Rallye d’Allemagne… L’essentiel pour eux, c’est de prendre de l’expérience en essayant d’aller au bout. Ils vont pouvoir se jauger par rapport à des pilotes bien plus expérimentés qu’eux et le défi est de taille. Il n’y a aucun objectif en termes de résultat… Juste apprendre un maximum ! »

L’ADAC Rallye Deutschland débutera ce jeudi 16 août en fin de journée par une Super Spéciale à St Wendel. Vendredi, six secteurs chronométrés s’enchaîneront avant la journée marathon du samedi, avec 8 spéciales et notamment deux passages par le mythique tronçon de Panzerplatte. Dimanche, trois étapes spéciales permettront aux concurrents de boucler un parcours de plus de 325 kilomètres face au temps. Un beau challenge pour Sébastien Bedoret et Thomas Walbrecq !

Dernières nouvelles

Toutes les nouvelles