Les Voitures

Les voitures du Tour de France

Les cyclistes du Tour ont besoin que l’on s’occupe d’eux et de leurs vélos. Les voitures fournies par ŠKODA ont parcouru 2,8 millions de kilomètres lors du Tour 2016, dans une flotte de 250 voitures, un cortège de voitures à faire pâlir d’envie n’importe quel président. Mais toutes ces voitures, que font-elles ?

Véhicules jaunes de soutien neutre

Si votre vélo connaît un problème mécanique, vous devez pouvoir repérer facilement la voiture de soutien au milieu d’un immense peloton. Quoi de mieux qu’une ŠKODA OCTAVIA avec une peinture jaune vif et des autocollants Mavic, suffisamment grande pour transporter eau, pneus et vélos prêts à rouler en cas d’urgence.

En 2010, Jens Voigt a chuté avec son vélo qui était tellement abîmé qu’il était impossible à réparer. Il a attrapé un vélo Mavic sur le toit de la ŠKODA jaune la plus proche, et même s’il était trop petit pour lui, ce vélo lui a permis de rester dans la course.

Voiture rouge du directeur de course

Comme vous pouvez vous y attendre, Christian Prudhomme roule dans le vaisseau amiral ŠKODA, la SUPERB, même si sa voiture est unique. La Superb de Prudhomme est équipée d’un grand toit ouvrant panoramique sur mesure afin qu’il puisse s’acquitter des différentes tâches du directeur de course, en ce compris agiter le drapeau au début de chaque étape pour signaler le début officiel de la course.

La SUPERB rouge est également livrée avec des supports spéciaux pour maintenir en place les flûtes de champagnes et un système de communication sur mesure afin que Prudhomme puisse porter un toast aux succès des coureurs et rester en communication avec les différentes équipes.

Communication, agilité et sécurité

Outre les véhicules de soutien jaune Mavic, deux voitures par équipe suivent le peloton. L’ordre dans lequel ces voitures suivent la course est déterminé par le classement du coureur en tête de chaque équipe.

Prudhomme reste en contact avec la flotte de voitures, dont la plupart sont des OCTAVIA, et partage des informations sur la course. La communication entre les voitures est essentielle, puisque les échappées et les accidents doivent être signalés afin qu’une autorisation soit accordée aux voitures de soutien de sortir de la file de voitures et de remonter ou descendre la course selon les besoins.

Chaque ŠKODA est un atelier mobile et, lorsqu’un coureur est dans le besoin, cette voiture doit être suffisamment agile pour se faufiler à travers les motos, les groupes de coureurs, les équipes de télévision ainsi que les autres véhicules de soutien. Plus vite cette voiture est près de son coureur, plus rapidement ce coureur pourra revenir dans la course, à la plus grande joie de l’équipe, des sponsors et des fans.

Retour à la page Principale