Étapes intéressantes

Étapes intéressantes : Tour de France 2017

Christian Prudhomme a conçu le Tour de cette année afin d’être une « course plus ouverte, moins contrôlée, avec pour objectif de redécouvrir une forme de cyclisme dans l’esprit du Tour de France remporté à cinq reprises par Bernard Hinault ». Découvrons de plus près quelques-unes des étapes les plus palpitantes.

Étape 1 : Düsseldorf, 13,8 km, contre-la-montre individuel

Les spécialistes du contre-la-montre n’auront pas beaucoup de kilomètres à se mettre sous la pédale cette année : seulement 36 km en tout, avec juste une autre étape à Marseille. À remarquer que c’est la première fois depuis 2013 que le Tour commence par un contre-la-montre individuel.

Froome a déclaré que le Tour 2017 serait une course « gagnée ou perdue en montages ». Cette étape pourrait le pousser à affirmer sa domination, à se dépasser et à endosser le Maillot jaune dès le début.

Étape 2 : Düsseldorf – Liège, 202 km

Tout le monde croise les doigts et espère que Mark Cavendish sera l’homme du Tour (4 petites victoires le séparent du record d’Eddie Mercks, 34 victoires d’étape). Neuf étapes sont taillées sur mesure pour Cavendish, neuf victoires qu’il pourrait ajouter à son palmarès.

Liège lui offre la première de ces opportunités, un peu comme une classique printanière, parfaitement adaptée pour un sprint du peloton à l’arrivée. Et vous pouvez vous attendre à la même atmosphère lors de l’étape 3 avec arrivée à Longwy.

Étape 12 : Pau – Peyragudes, 214 km (arrivée au sommet)

Même si l’ascension finale vers Peyragudes n’est pas aussi symbolique que le Tourmalet ou l’Aubisque, elle clôturera plus de 200 km à vélo. Lors de cette étape épique, le peloton devra gravir 5 côtes ou cols classés.

Nous savons aujourd’hui que ce tracé convient parfaitement à Froome, après son attaque terriblement efficace dans la descente du Peyresourde en 2016. Si ces rivaux ne peuvent le suivre, cette étape pourrait être le tournant de la course pour le Maillot jaune.

Étape 17 : La Mure – Serre Chevalier, 183 km

Le Col du Galibier : quoi de plus exténuant pour commencer cette 2e étape dans les Alpes. En 2015, à cause de glissements de terrain, l’arrivée prévue au sommet du Galibier s’est finalement faite à la Croix-de-Fer, également au programme cette année.

Celui qui arrivera en tête au Galibier remportera le Prix Henri Desgrange, un honneur bien mérité pour le premier coureur à passer le plus haut col de la course en tête du peloton.

Étape 20 : Marseille, 23km, contre-la-montre individuel

L’avant-dernière étape est suffisamment étrange pour voir la hiérarchie chamboulée en dernière minute. Il n’est pas rare qu’un contre-la-montre précède la dernière étape à Paris, mais il convient cette fois d’y ajouter une ascension à 17% vers Notre-Dame-de-la-Garde. Reste à espérer que le porteur du maillot jaune en ait encore suffisamment sous la pédale.

C’est une barrière psychologie à franchir, particulièrement pour Froome qui s’est déjà retrouvé à court d’énergie au moins une fois par le passé. Celui qui manquera ce rendez-vous perdra le Tour.

Retour à la page Principale